A Caen ça bloque contre la sélection !

Tout a commencé tôt ce jeudi 1er février avec trois lycées bloqués à Caen : Jean Rostand, Charles De Gaulle et Malherbe et 250 personnes au départ du Phénix à l’université.

La manifestation s’est dirigée comme prévu vers le rectorat, rue caponnière, en passant par les fossés Saint-Julien. Une délégation syndicale devait être reçue par le Recteur. Les grilles fermées, comme d’habitude, n’ont pas réussi à contenir le désir de pénétrer dans l’enceinte. Sans dégradation, par un dévissage méticuleux, les lycéens et lycéennes ont ouvert les portes afin que le discours ait lieu sur le porche du Rectorat. Si les syndicats pros furent un peu gênés, ils ont suivi dans l’enceinte tandis que l’UNEF attendait au (feu) portail, passant des coups de fils, sûrement pour demander au national quoi faire. Le discours commençant, les caméras s’agitant, leurs drapeaux apparurent et, eux qui avaient montré leur désapprobation, sont venus faire leur discours sans honte aucune.
Un cortège est reparti en manifestation sauvage, dans le calme, jusqu’au lycée Malherbe, avant de se disperser.
Bilan : la présence des Renseignements Territoriaux fut particulièrement remarquée et des tentatives d’identification des lycéen-ne-s déboulonneurs fut gênée par quelques drapeaux et création d’opacité physique. L’UNEF est toujours l’UNEF. Si ce ne fut pas une réussite sur le plan quantitatif, cela faisait bien longtemps qu’à Caen, un geste n’avait pas été posé. Qu’on se le dise : nos lycéen-ne-s ont du talent !
Vivement la suite !

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest?

A l’ouest n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net