A lire ailleurs

Lu sur d’autres sites, relayé par A l’ouest.

A lire ailleurs Zad

Journal des luttes de l’Ouest #01

Lors des week-ends de confluence des luttes, on profite de se croiser pour donner des nouvelles de ce qui se passe un peu partout. Des personnes présentes ces 26-27 juin 2020 au jardin des ronces ont décidé de lancer le journal des luttes pour garder une trace écrite de toutes ces nouvelles orales. Ainsi vous pourrez trouver dans ce premier journal des informations sur le village du peuple à Donges, la Zad de la dune, Zap la vague, la zad de Roybon et le squat la pigeonne.

A lire ailleurs Médias

Thechangebook

Doté des fonctionnalités d’un réseau social, (mais sans pub, et serveur vocal en plus pour les A.G.), Thechangebook est davantage un outil collectif à gérer collectivement, un laboratoire in situ pour tendre vers l’autogestion.

A lire ailleurs

La Gazette des confiné·es #15 - Occupations et Zad, économie vs écologie et locataires étranglés

Sous Macron, l’économie est reine et les promesses écologiques du vent. Ou du greenwashing pour les multinationales. Bien réelle, la répression s’abat sur les classes populaires et les luttes. Violences policières, Zad détruites, squats menacés... Dans les immeubles de New-York, Bologne et peut-être bientôt de Rennes ou Paris, les menaces d’expulsions locatives poussent à la solidarité. Se transformera-t-elle en mouvement politique ?

A lire ailleurs Covid-19

Il n’y a pas qu’à Rouen qu’on manifestait lundi 11 mai

De Rouen à Saint-Brieuc et d’Amiens à Marseille, une multitude de rassemblements ont marqué la première journée du « déconfinement ». Les plus importants se sont tenus devant les hôpitaux, en soutien aux soignant·es, parfois eux-mêmes en grève. Leur mobilisation exemplaire contre le Covid-19 autant que le mépris jamais démenti des gouvernements à leur égard préfigurent le rôle prépondérant des personnels médicaux dans les mouvements sociaux qui éclateront tôt ou tard.

A lire ailleurs Covid-19

La Gazette des confiné·es #12 - Autonomie alimentaire, contrôle de l’info et carte tricolore

Sauver les apparences quand les faits vous échappent, c’est ce à quoi s’emploient Philippe, Borne et Véran. Sommés par le château de remettre tout en marche, ils occupent sans compter presque tous nos écrans. « Masques et tests manquent ? C’est bien embarrassant. Vite ! publions une carte des départements. Génératrice de stress, c’est l’intention qui compte. Croyez-nous sur parole, elle sera prête à temps. Comme nous aimons la presse, se trouvent à notre adresse les meilleurs « fact-checking » sur le confinement. Cette sélection vous choque ? Vous la dites orientée ? Montrez-nous vos papiers ! Quittez Bure prestement ! »

A lire ailleurs

Fin de la Maison de la Grève

La maison de la grève fermera ses portes cet été, le groupe qui gère le lieu depuis 2012 s’en explique dans un communiqué :
« Nous mettons fin à la Maison de la Grève »

A lire ailleurs Covid-19

État d’urgence sanitaire : l’ordre social, quoi qu’il en coûte

Depuis le mois de mars on assiste au déploiement d’un arsenal de mesures destiné à enrayer la propagation du covid-19. Bien loin de concerner le seul champ médical, ces mesures impliquent des transformations profondes du fonctionnement des institutions étatiques, et notamment judiciaires. L’état d’urgence sanitaire instaure un État autoritaire, anéantit les droits de la défense et exacerbe le réflexe sécuritaire. Dans ce contexte, les groupes de défense collective et legal teams restent actifs pendant le confinement pour ne laisser personne isolé·e face à la police et aux juges.

A lire ailleurs Antinucléaire

Pour que cesse le confinement de notre lutte et de nos amitiés

Ce texte, publié sur le blog Nous sommes tou-te-s des malfaiteur-euse-s, est porté par des personnes mises en examen dans le cadre de l’information judiciaire ouverte sur des militants de Bure. Il a été rédigé par le biais de complexes allers-retours du fait de leurs contrôles judiciaires qui les obligent à « s’abstenir de rentrer en relation » entre elles. Par cette tribune, publiée également sur Reporterre et Mediapart et faisant suite à une enquête en trois volets elles souhaitent se réapproprier tant bien que mal une expression collective face à cette répression atomisante.

A lire ailleurs Zad

EXPULSION DE LA ZAD DE LA DUNE - Face à la fascisation : rage, solidarité, organisation !

En Vendée, la ZAD de la Dune se bat depuis plus de six mois contre un projet de port de plaisance et son monde. En plein confinement, la préfecture évacue la ZAD, envoie 200 gendarmes, un hélico, des drones et ... 70 locaux/locales zélé.e.s pour incendier nos cabanes, défoncer des cametars et s’emparer de nos animaux. Le fond de l’air est brun.
Voici une tribune sur l’expulsion-destruction de la zone le 8 mars 2020

A lire ailleurs Covid-19

Au nom de la lutte contre le covid-19, la police française a déjà tué 5 personnes et fait plus de 10 blessés graves

Dès les premiers jours du confinement d’une grande partie de la population, de nombreuses vidéos montrant des violences policières ont été relayées. Les militant·es des quartiers populaires avaient alors avertis du danger que représentaient des rues vides, donnant de fait carte blanche aux flics en l’absence de témoins. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir ces dires confirmés, avec un premier tir de LBD sur une fillette de 5 ans. Devant le peu de réaction, les flics s’en sont donné à cœur joie : en à peine 8 jours c’est déjà 5 personnes qui ont été tuées...

A lire ailleurs Covid-19

Traçage des données mobiles dans le cadre de la lutte contre le coronavirus : arpentage du rapport Mahjoubi

L’association FAImaison, Fournisseur d’Accès à Internet nantais, raconte l’arpentage qui a été organisé à distance d’une note parlementaire remise aux député⋅e⋅s le 6 avril. Cette note fait un état des lieux du pistage des populations par le biais des smartphones pendant la pandémie, en s’appuyant notamment sur ce qui se passe à l’étranger. FAImaison partage ici ses réflexions à la lecture collective du rapport.

A lire ailleurs Covid-19

Corona mi amor

Depuis le début du confinement, nous avons été quelques un.e.s à faire le choix de continuer à se voir, de continuer nos activités et globalement sans accorder plus d’attention à des mesures d’hygiène, désormais dites« gestes barrières » contre ce virus, sauf quand une des personnes de notre entourage le demandait.

A lire ailleurs Covid-19

Covid-19 : fin de partie ?!

A ceux qui pensent que la gestion de cette épidémie est une catastrophe. Que le confinement général de la population est une méthode archaïque et inefficace. Que le meilleur moyen d’arrêter cette pandémie est de systématiser les tests et en tout bon sens, d’isoler les personnes porteuses du reste de la population. Que le principal problème est que notre système de santé n’est pas capable d’absorder autant de malades d’un coup et que c’est principalement lié aux coupes budgétaires de ces dernières décénies dans le monde de la santé...
A ceux qui pensent surtout que la gestion politique de cet événement par des restrictions sans précédent de nos droits risque bien de devenir la norme pour toutes les crises futures... Et que globalement tout le monde l’accepte, pris au piège par l’argument tire-larmes du potentiel grand nombre de décès, nous conseillons cet article (long, il est vrai), qui à ce jour nous semble le plus pertinent et le plus abouti sur les questions en cours.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net