Décryptage de la garde à vue : de l’interrogatoire vers le dés-aveu

(...)

En 2009 plusieurs médias annonçaient l’adoption par les enquêteurs de la gendarmerie nationale de la nouvelle méthode miracle d’interrogatoire dans le cadre des auditions de police, baptisée opportunément PROGREAI, pour Processus Général de Recueil des Entretiens Auditions et Interrogatoires. Les profilers du Département des Sciences du Comportement [1] de la gendarmerie, enchaînent allègrement à l’époque les interviews pour témoigner de cette nouvelle méthode d’interrogatoire développée à partir de 2002 et initiée en 2008, largement inspirée des travaux du criminologue québecois Jacques Landry et de son compère « psychologue du crime », Michel St-Yves. Dans un article de la Revue de la Gendarmerie nationale du milieu de l’année 2009, la médiatique capitaine-criminologue Marie-Laure Brunel-Dupin et le capitaine Pierre Chaignon cosignent un article dont le préambule ne laisse pas de doute quant au parrainage des techniques américaines : empreint de l’imaginaire des séries télévisées, ProGREAI puise ses sources dans les travaux de psychologie criminelle sud-africains et canadiens.

(...)

Lire le texte intégral sur Manif Est

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest?

A l’ouest n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net