Des centres médicaux provisoires à l’initiative des soignants

A Rouen, des centres médicaux provisoires se mettent en place, spécialisés dans le Covid-19.

Une maison médicale improvisée au 106

Devant l’incapacité gouvernementale à mettre en place une protection pour les soignants et donc leurs patients, des médecins de ville et des membres du SAMU de Rouen ont décidé de profiter de la fermeture du 106 et de l’annulation de tous les concerts pour y installer à partir du jeudi 2 avril un centre provisoire de consultation médicale pour les personnes ayant des symptômes proches de ceux du Covid-19. L’idée, qui n’entre pas dans la stratégie de l’ARS, est de tenter de freiner la propagation du virus en dédiant ce centre médical au porteurs potentiels.
Le 106 qui ne sera pas un centre de dépistage du nouveau coronavirus recevra, uniquement sur rendez-vous, des personnes qui auront décrit au 15 et/ou à leur médecin des symptômes pouvant laisser à penser qu’ils sont frappés par le Covid-19. Le centre fonctionnera 7 jours sur 7, de 8 h à 18 h. Des médecins volontaires rouennais assureront les consultations. A priori, le planning est rempli jusque fin avril.
Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’article du Paris Normandie.

Un drive de dépistage du Covid-19

Un autre exemple se trouve dans l’agglomération de Rouen, à Maromme, où un laboratoire d’analyses (en coopération avec l’ARS Normandie et avec les moyens matériels de la mairie) a décidé de mettre en place un système de dépistage du Covid-19, au moyen d’un drive, pour éviter la contamination entre analystes et personnes potentiellement porteuses du virus. Ce dépistage concerne les personnes symptomatiques, qui doivent être munies d’une ordonnance.
Le dispositif est mis en place à compter du lundi 30 mars 2020, du lundi au vendredi, de 10h à 12h, et uniquement sur rendez-vous. Les personnes dépistées recevront leurs résultats dans les 48 heures.
Six autres centres de prélèvement, sous forme de drive, ont été installés en Normandie pour le dépistage ambulatoire du Coronavirus : à Saint-Lô, Vire, Caen, Lisieux, Pont-Audemer et Evreux. Mais ce système de tests inédit en Normandie ne s’étendra pas pour autant à grande échelle à cause du manque de kits de prélèvement. Pour l’instant, aucune consigne officielle ne semble aller dans le sens d’un dépistage de masse.
Par ailleurs, au Havre, l’hôpital privé de l’Estuaire se prépare pour contribuer au dépistage du Covid-19 grâce à l’utilisation de scanners. A suivre ?
Pour plus d’informations sur ce drive, vous pouvez consulter l’article de France 3 Normandie.

Des formes d’organisations hors des consignes gouvernementales existent par ailleurs, de nombreux groupes Telegram ou Facebook existent, que vous pouvez trouver ici.

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

Radio renversée n°4 : renverser l’enfance

Au début du confinement, on nous avait promis l’avènement des jours heureux. À son issue on découvre effaré·es des enfants parqué·es dans des carrés de 2 mètres sur 2 dans la cour de récréation. La maltraitance institutionnelle comme nouvelle société ? Sans façons. Une émission toute entière consacrée aux...

> Tous les articles "Covid-19"

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net