Et si, pour l’acte XIII, on s’y mettait vraiment ?

Le centre commercial « L’Espace du Palais » est maintenant désert, à l’exception d’une vigile qui joue à « candy crush » sur son portable, dans le hall d’entrée, et du gérant du centre qui s’est retiré dans un bureau, à l’étage supérieur, pour donner des coups de téléphone.

Depuis deux heures maintenant, la manifestation « Gilet Jaune » a fini son ronron habituel des douze actes précédents, et a décidé que puisque rien ne s’obtenait par la présence répétée, nombreuse et dynamique aux samedis, maintenant derrière nous, il fallait commencer une nouvelle phase du mouvement.

Ça fait douze semaines qu’on tourne en rond, on n’aura rien comme ça !

Il faut attaquer là où ça fait mal, le portefeuille...

Ou alors tout casser comme en 68, eux ils avaient eu 35% d’augmentation du smic !

Une à une, les vitres des banques commencèrent à sauter, un à un, les distributeurs commencèrent à brûler.

Le samedi, c’était le seul moment où tout le monde était réuni. Il fallait en faire quelque chose. Une idée, petite, avait commencé à tourner : « rendons inopérants tous les distributeurs de centre ville ».
C’est la misère qui avait lancé le mouvement, elle allait changer de camp.
A 14h, comme une seule femme, tous les Gilets Jaunes venus pour la manifestation s’étaient dirigés vers la rue Jeanne d’Arc. Aucun cordon de flics n’était plus assez fort pour retenir une telle détermination. On n’était plus dans l’hystérie, mais bien dans le choix volontaire de dépasser les craintes qui avaient été d’aller trop loin, de taper trop haut. Il n’y avait plus, à ce moment-là, de trop haut. Nous n’étions pas entendus, une tranquille habitude avait été prise le samedi de nous regarder passer. Nous allions attaquer. Une à une, les vitres des banques commencèrent à sauter, un à un, les distributeurs commencèrent à brûler. Une euphorie et une légèreté habitaient chacun des manifestants.
En fait, on aurait dû faire ça depuis longtemps !

Il est maintenant 21h, la police épuisée, débordée, défaite, a quitté la ville. Une assemblée s’organise spontanément sur la place de l’hôtel de ville. Qu’est-ce qu’on peut attaquer demain ? Où est-ce qu’on s’installe ?

Derniers articles de la thématique « Gilets jaunes » :

Deuxième Assemblée des assemblées : appel de Saint-Nazaire

Ces 5, 6 et 7 avril se tenait à Saint-Nazaire la deuxième « Assemblée des assemblées » issue du mouvement des Gilets Jaunes, faisant suite à la première rencontre qui s’était tenue à Commercy les 26 et 27 janvier derniers. Voici l’appel général qui est sorti de ces trois jours de...

Soutien des gilets jaunes de Hong Kong

Alors que Macron est de plus en plus isolé, les soutiens aux gilets jaunes ne tarissent pas. La semaine dernière, c’est de Hong Kong qu’est venue la surprise. Cette métropole de 7 millions d’habitants ne manque pas de gilets jaunes. A l’occasion de l’acte XX, une poignée d’entre eux ont déployé une...

> Tous les articles "Gilets jaunes"

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net