LINKY ? ENEDISPARU !

Linky nous concerne toutes et tous. Porte d’entrée vers la ville dite intelligente (smart city) et son monde de la connectique, espion connaissant tout de nos consommations, générateur d’ondes se rajoutant au brouillard électro-magnétique, cette saleté est posé partout en dépit des nombreux refus. Un habitant ayant fait toutes les démarches pour refuser et s’étant vu malgrés tout imposé ce compteur, soutenu par un collectif grenoblois a décidé de réagir.

LE COLLECTIF GRENOBLE ANTI-LINKY RAMÈNE UN COMPTEUR LINKY AUX ÉLUS DE LATRO

Ce vendredi 3 février 2017, le collectif Grenoble Anti-Linky et des habitants de la cuvette grenobloise ont interrompu le conseil de la Communauté d’agglomération (la Métro) pour rendre aux élus un compteur Linky.

Ce compteur avait été posé de force à un habitant de Pont-de-Claix en dépit de ses refus réitérés par lettre recommandée à Enedis, lors de réunions publiques organisées par la mairie, ou au siège régional d’Enedis où il s’était rendu avec le collectif Grenoble Anti-Linky.

Christophe Ferrari, maire de Pont-de-Claix et président de la Métro, l’avait assuré publiquement : « les habitants ont le droit de refuser Linky ». C’est pourquoi ce matin nous lui avons rapporté le compteur imposé - celui-ci ayant été déposé avec toutes les précautions nécessaires. L’ancien compteur a pu être remis en service.

En rendant ce Linky aux élus, nous les avons appelés à refuser un dispositif liberticide et anti-écologique, imposé par l’Etat aux frais de l’argent public.

Nous invitons nos élus locaux à imiter leurs collègues qui, partout en France, aux côtés de 800 collectifs d’opposants et d’habitants nombreux, dénoncent un coup de force technocratique. Nous invitons les électriciens compétents à aider ceux qui refusent Linky à le rendre à ses promoteurs.

Nous refusons la vie connectée, déshumanisée et gaspilleuse d’énergie. Nous n’avons pas besoin d’objets « intelligents » qui décident à notre place et nous espionnent à domicile. Nous voulons rester libres et humains.

Collectif Grenoble Anti-Linky Contact : grenoble-anti-linky@riseup.net

Informations, enquêtes, témoignages, actions, sur http://grenoble-anti-linky.eklablog.com/

Post Scriptum : pour réitérer l’opération, il est nécessaire, outre de posséder un ancien compteur, d’avoir de solides connaissances en électricité et en soudure. Pour se procurer des compteurs, on peut les acheter neuf ici https://www.manomano.fr/indicateur-de-consommation-electrique-2271?model_id=2580285&referer_id=537135&gclid=COvG_-ip_NECFbgy0wod66kALQ
ou d’occasion sur les sites de reventes type ebay...

Documents associés à l'article :

Derniers articles de la thématique « Contrôle social » :

 ?" >Grenoble, laboratoire de l’ensauvagement ?

COUPS DE BALAIS SUR LA VILLE Grenoble est une ville combative aux contours politiques multiples, riche d’histoires de luttes victorieuses et complexes, une ville nouvelle du XXe siècle que la bourgeoisie classique n’a pas pu pénétrer dans les profondeurs ; elle possède par conséquent un fort...

Le point sur la mobilisation lycéenne à Rouen

Depuis plus d’une semaine maintenant, des milliers de lycéen-ne-s se mobilisent contre la sélection à l’université, contre la réforme du bac et contre le SNU (Service National Universel). Plusieurs centaines d’établissements ont été bloqués sur toute la France et à...

Boycottons le service national universel

Le Gouvernement a annoncé par la voix de Gabriel Attal son intention de lancer le dispositif du Service National Universel (SNU) dès le mois de juin 2019. Décorticage de cette nouvelle entreprise de contrôle de la jeunesse, une espèce de service civique obligatoire...

> Tous les articles "Contrôle social"

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net