Manifestation pour la vérité sur Lubrizol

Mardi 1er octobre, 5000 personnes ont défilé dans les rues de Rouen en scandant « Lubrizol coupable - Etat complice », « On veut la vérité ».

Le PDG de Lubrizol,"n’attend pas d’effets sur la santé " et l’Etat, par l’intermédiaire du préfet a comme stratégie de gestion de crise l’absence de communication, le déni de la gravité de la situation et le mépris de la population. Aucune mesure n’a été prise à la hauteur de la situation.

Professeurs exerçant leur droit de retrait, ou se mettant en grève, enfants accueillis dans des écoles non nettoyées, succession de malaises, rien ne semble alerter sur l’urgence.

Une nouvelle manifestation est donc organisée Mardi 8 octobre à 18h à partir du Palais de Justice de Rouen.

Dans un tract distribué dans la ville, le collectif LUBRIZOL rappelle les revendications :

Nous exigeons notamment la publication sur le site de la préfecture :

  • de la composition exacte des produits et donc la levée du secret de fabrication,
  • de TOUS les résultats d’analyses (eau, sol, air, végétaux, lait…) avec les modes opératoires de prélèvement (justification du choix des appareils, choix des polluants, périmètre…),
  • de toutes les notes internes entre les différents services de l’État ( DREAL, inspection du travail, DIRECCTE, SDIS, ARS, ANSES…) à destination des Ministères Santé, Intérieur, Travail, Écologie, 1er Ministre…. et de la Préfecture de Région ainsi que les notes produites par les scientifiques soi-disant consultés,
  • de tous les documents détenus par les services de contrôle de l’État (DREAL, Inspections du travail, ASN…) concernant les entreprises LUBRIZOL et NORMANDIE LOGISTIQUE en matière de santé au travail et d’environnement, dont la liste des incidents, des manquements, des infractions constatées depuis le nuage de Mercaptan en 2013.

Les mensonges de l’État concernant le nuage de Tchernobyl ou plus récemment la contamination au plomb autour de Notre Dame de Paris nécessitent la mise en oeuvre d’une expertise scientifique indépendante, chercheurs et universitaires, de l’État et du lobby industriel sur les aspects suivants :

  • Risques pour les travailleurs lors du sinistre (salariés de Lubrizol et la zone – pompiers publics et privés – policiers….), lors des opérations de nettoyage, pompage en cours dans le cadre de l’exigence d’une dépollution complète du site
  • Risques pour les autres travailleurs privés et publics comprenant notamment le nettoyage des locaux, des cours et voiries…et les expositions passives
  • Risques pour les riverains, pour l’ensemble de la population touchée, sur les effets à court – moyen et long terme (périmètre géographique et pathologies à déterminer par les experts indépendants dans le cadre d’un débat public…)
  • Risques pour l’environnement (air – eaux – sols…)
  • Risques sanitaires avec mise en oeuvre d’un registre dédié
  • Préconisations sur le suivi des populations exposées, la mise en oeuvre des registres de cancers, la reconstitution des expositions que l’on soit d’ici ou d’ailleurs, nomades ou sédentaires, en situation de grande précarité

Mesures de prévention à mettre en place pour empêcher de nouveaux accidents type AZF/LUBRIZOL :

  • moyens humains, juridiques et indépendance des corps de contrôle (Inspection du travail, installations classées, ARS, vétérinaires….), des organes délivrant des autorisations d’exploiter, de stockages
  • recommandations sur le fait de laisser ou non des secteurs de production (Chimie, Nucléaire, laboratoire pharmaceutiques…) ayant des effets majeurs sur la santé des travailleurs et des populations entre les mains d’entreprises privées ou publiques dans un environnement de concurrence mondialisée – Formulé autrement, la course aux profits et la concurrence sont-elles compatibles avec la protection de notre santé ?!

NOUS EXIGEONS :

  • La protection des lanceurs d’alerte, des salariés, des syndicalistes, des riverains qui doivent pouvoir témoigner sans crainte et opérer des prélèvements de polluants sans risque de sanction disciplinaire,
  • Une campagne de communication du gouvernement sur le droit des salariés d’utiliser le droit de retrait en cas de « motif raisonnable de penser (que la situation) présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé … », disposition du code du travail qui s’applique aussi pour des risques de cancers à long terme. L’interdiction de retraits de salaires pour les salariés privés / publics en absence de décision judiciaire compte-tenu des abus en cours,
  • L’abrogation des mesures d’assouplissement de la règlementation (code de l’environnement – code du travail) sur les aspects santé au travail – environnement et le rétablissement immédiat des CHSCT supprimés par Macron avec droit d’arrêt des productions / droit de veto et droits d’expertises renforcés,
  • La prise en compte des fibres courtes dans le comptage de la concentration d’amiantes demandés par l’ANSES en 2012, l’obligation de désamianter les sites industriels concernés par le risque incendie,
  • La simplification du droit d’indemnisation par LUBRIZOL pour les victimes, dont le préjudice d’anxiété et prise en charge des frais d’avocats et d’expertise judiciaire,
  • La mise sous contrôle permanente du site sous tutelle d’un juge d’instruction pour éviter tous risques de « modification volontaire » de la scène de l’accident, la tenue du procès pénal à Rouen,
  • L’impunité Zéro contre la délinquance en « col blanc » en matière de santé au travail et d’atteinte à l’environnement,
  • La prise en charge par LUBRIZOL selon le principe « pollueurs-payeurs » de tous les coûts directs et indirects dont les analyses, les actions de dépollutions, restaurations des sols et des végétaux, l’expertise indépendante exigée, les frais de justice, le chômage partiel, les pertes d’exploitations des paysans, les frais médicaux et les arrêts de travail,
  • Une enquête indépendante sur la responsabilité des industriels et de l’État

Si le gouvernement et le préfet ne s’engagent pas par écrit à répondre positivement à nos exigences à l’issue de la manifestation de mardi prochain, nous appelons à une deuxième manifestation

Samedi 12 octobre à 15h Palais de Justice.

Derniers articles de la thématique « Ecologie » :

AZF ?" >Qu’avons-nous appris d’AZF ?

Rencontre avec l’équipe de la Revue Z & un militant associatif de Toulouse& une habitante de l’aire des gens du voyage de Petit Quevilly. Lundi 14 octobre - 19h30 à La halle aux toiles - salle 10 Repas, boisson et revues vendus en soutien à l’aire des gens du voyage de Petit...

> Tous les articles "Ecologie"

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net