Rouen, vers un tourisme de masse ?

Si vous avez eu le malheur dans votre vie récente de vous rendre à Venise, Barcelone, ou encore Saint-Malo, vous savez ce qu’est le tourisme de masse et vous savez aussi que vous ne souhaiteriez pas ça pour la ville dans laquelle vous vivez.
A Rouen, par moments, éviter un groupe de vieux touristes allemands bloquant la rue Saint-Romain ou éviter de déranger le couple américain qui fait son selfie est devenu quasi impossible, et je ne parle pas encore de l’Armada...

Les bateaux de croisière sur la Seine, amarés quai du Havre, comptent de plus en plus souvent un golf, un piano, un bar... Cette élite internationale qui est capable de se rendre aux 4 coins du monde à la recherche d’un dépaysement sera toujours à la recherche de nouveaux espaces où consommer. Car le touriste revient rarement deux fois au même endroit : chaque année il veut repartir à « l’aventure ». Le littoral du monde entier a été submergé, détruit par cette logique.
Ce sont maintenant des villes comme Rouen qui se trouvent envahies par ceux qui recherchent ce qui est « préservé » ou « authentique ».

La ville alors risque de se privatiser un peu plus, les habitations devenir petit à petit des commerces, tel airbnb, chaque espace devenir une marchandise. La ville devient un gigantesque cliché normand, enfermée dans des traditions qui ne sont plus les notres depuis fort longtemps. Qui mange encore du canard au sang à la Rouennaise ? Les touristes. Un décor, de plus en plus artificiel, se dresse dans les rues pour permettre au selfie d’advenir dans un environnement totalement sous contrôle. Mais c’est l’environnement lui-même qui produit ce contrôle.

Quant à l’économie de la ville, elle se tourne essentiellement vers cette activité, en créant une dépendance quasi-irreversible au tourisme. Activité pourtant construite de toute pièce par la ville, les entrepreneurs et autres aménageurs du territoire. Si vous avez du mal à le croire, allez faire un tour sur ce site de la métropole :https://www.rouennormandyinvest.com

On peut y trouver ce genre de vidéo, qui montre comment optimiser économiquement le centre de Rouen en en faisant un espace de centre commercial à ciel ouvert :

On trouve aussi des articles sur les rendez-vous business pendant l’Armada avec les acteurs internationaux et nationaux qui voudraient investir dans la capitale normande. L’Armada est une vitrine pour attirer de nouveaux investisseurs. Il y a alors eu nécessité de relooquer la ville en vitesse cette année. On voit les arrêts de bus changer de noms et devenir des étapes du parcours touristique : « Pasteur » devient « Panorama XXL », « JeanAngo » devient « Luciline »...

Les collectivités territoriales et la métropole soutiennent aujourd’hui le tourisme de masse dans notre ville, il n’y a plus à en douter, enfermant la ville dans une économie fragile qui dépend des flux, amenant à des projets controversés comme le « contournement est », la nouvelle gare. On pense aussi à la construction d’attractions inutiles, d’un goût douteux, comme le panorama XXL.
Il s’agit de créer une ville-musée, commerciale.Vidée petit à petit de ses habitants par des logements de location de vacances et autres habitats secondaires.

L’industrie touristique s’appuie sur de vrais points forts de la ville pour attirer un grand nombre de personnes : sa culture locale ou sa qualité de vie par exemple, tout en la détruisant dans le même temps.
Quand l’industrie aura fini de la détruire, alors elle ira voir ailleurs.

Derniers articles de la thématique « Politique locale » :

La République à l’assaut des Hauts de Rouen

Le 8 février, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a présenté les 32 quartiers de reconquête républicaine ciblés en 2019, sur tout le territoire français. Les Hauts de Rouen, déjà Zone de sécurité prioritaire, en fait partie. Cette « reconquête républicaine » signifie en fait l’arrivée des renforts...

 ?" >Grenoble, laboratoire de l’ensauvagement ?

COUPS DE BALAIS SUR LA VILLE Grenoble est une ville combative aux contours politiques multiples, riche d’histoires de luttes victorieuses et complexes, une ville nouvelle du XXe siècle que la bourgeoisie classique n’a pas pu pénétrer dans les profondeurs ; elle possède par conséquent un fort...

> Tous les articles "Politique locale"

Derniers articles de la thématique « Urbanisme-Transport » :

Banquet festif contre l’autoroute A133-A134

Venez partager un repas convivial et festif contre le projet d’autoroute A133-A134 (ancienne liaison A28-A13), aussi appelé, à tort, contournement Est de Rouen ! Un repas à prix de soutien sera proposé, mais vous pouvez également passer avec vos victuailles du marché pour venir discuter...

> Tous les articles "Urbanisme-Transport"

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net