Et maintenant, l’acte 9 à Rouen !

mise à jour frequente


Si vous ne saviez pas encore pourquoi - c’est peu propable - manifester, alors les dernières annonces du gouvernement vont vous convaincre : des lois portant une atteinte grave au droit de manifester, obligeant notamment les organisateurs à déclarer les manifestations (contraire au droit international), la création d’un fichier pour interdire les personnes de manifester de manière administartive (sans procès) ou encore la judiciarisation des personnes qui mettent un foulard pour se protéger du gaz de la police.

Une nouvelle fois, il s’agit uniquement de réponses sécuritaires quand le mouvement réclame des mesures sociales fortes. Le pays semble vivre un moment déterminant pour son histoire - si on reprend les mots de Macron lui-même - où deux possibilités s’offrent aux francais : tomber dans un régime autoritaire qui empêche largement l’expression d’un mécontentement, en donnant toujours plus de pouvoir à la police ou organiser un sursaut à la hauteur de ce moment historique.
Une partie de la réponse s’annonce samedi à partir de 10h à l’Hôtel de ville pour ce qui est de Rouen. Puis de nouveau à l’hôtel de ville à 14h pour la deuxième partie de la journée.

Stratégie de la préfecture de Seine-Maritime
Bien sûr, d’une manifestation à l’autre, la stratégie change, mais nous pouvons tirer quelques enseignements : d’une part la police rouennaise sera acompagnée de gendarmes mobiles et d’unités de la BAC. La BAC est à la fois très mobile et violente, mais a aussi tendance à s’avancer et donc être isolée. La stratégie de samedi 5 janvier était de repousser les manifestants sur les quais, voire sur la rive gauche, pour libérer l’hyper centre commercial de Rouen : donc attention à ne pas se laisser emmener par là-bas.
L’autre point sur lequel s’appuyer, c’est la déclaration d’Edouard Philipe : il a annoncé que la police avait changé sa doctrine en terme de maintien de l’ordre, cherchant plus le contact et non plus la dispersion. D’ailleurs, nous l’avions constaté les semaines passées. Mais il existe toujours de nombreux moyens de tenir la police en respect.

Quelques conseils pour bien se préparer :

  • Manuel de survie en garde à vue : Ce petit guide a pour objectif de donner corps à une généralisation du silence, à l’extension la plus universelle possible du sabotage du travail policier.
  • En cas de garde vue n’oubliez surtout pas que vous n’avez en aucun cas besoin de donner votre code pin en garde vue voici quelques explications ici.
  • Si vous voulez vous organiser en une medic team voici une brochure très utile : « Les gestes à adopter en manif », recensant l’ensemble de l’armement utilisé par la police en contexte de manifestations, et indiquant les réactions adaptées à chaque type de blessure.
  • En cas d’arrestation ou si vous avez besoin du numéro d’un avocat avant la manifestation, contactez le 07 68 84 84 92 ou via le FB : Legal Team Rouen.

Derniers articles de la thématique « Gilets jaunes » :

[Bordeaux] Comment on a giletjaunait la marche des fiertés

Le Front Monstrueux Insurrectionnel nous a envoyé ce compte rendu de la Marche des fierté qui se déroulait le 16 juin à Bordeaux et qu’il avait appelé à giletjauner. À l’heure où La République En Marche, la CFDT, des banques et des entreprises se taillent une place de choix dans ces Marches commémorant les...

> Tous les articles "Gilets jaunes"

Derniers articles de la thématique « Antirépression » :

Une petite histoire des empreintes digitales

Vous vous demandez d’où vient cette manie des flics et de l’administration de prendre vos empreintes digitales à tout bout de champ ? Voici une réponse donnée par l’historien Carlo Ginzburg, extrait d’un article intitulé « Traces ». Attention l’histoire est moche… On pouvait s’en douter ...

Contre la répression de la résistance de Rouvikonas

GIORGOS, NIKOS, ROUVIKONAS CONTRE LA REPRESSION Identifiés à la suite de l’attaque du Parlment (à la peinture) le 21 mai dernier en soutien à Dimitris Koufontinas, un camarade incarcéré à perpétuité en grève de la faim, les deux activistes doivent rassembler à eux deux 60 000 euros avant le 14 juin,...

> Tous les articles "Antirépression"

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net