A la Garenne ou ailleurs - On n’expulse pas l’évidence

Le 7 août dernier, le tribunal d’instance prononçait l’expulsion de l’immeuble la Garenne. Le délai accordé pour quitter les lieux avait été fixé à deux mois, c’est-à-dire le minimum prévu par la loi. Passé ce délais, le lieu pourtant salubre et adapté à recevoir des personnes, sera immédiatement expulsable par la force.

Cette date fatidique, ce sera celle du samedi 13 octobre... Deux semaines avant le début de la trêve hivernale [1].

Bien que révoltante, cette situation n’a pourtant rien d’étonnant dans la France d’aujourd’hui. De la vallée de la Roya à Calais, la chasse aux réfugié.e.s s’est encore durcie et conduit à la situation dramatique actuelle.

De cette stratégie répressive, la Seine-Maritime est un exemple frappant. Depuis l’arrivée de Fabienne Buccio au poste de préfète, la situation s’est sensiblement durcie. Entre les guet-apens tendus en préfecture et expulsions abusives [2], les agissements de la préfecture sont à l’image du pouvoir exécutif qu’elle représente. Un pouvoir dont l’attachement aux « droits de l’homme » fait de moins en moins illusion.

Depuis le mois de mai, toutes les tentatives de dialogue avec la préfecture se sont presque toutes soldées par une absence de réponse. Quand il y a eu réponse ce fut celle du cynisme administratif, de l’étude des dossiers « au cas par cas ». En résumé, la stratégie « d’isoler pour mieux expulser ».

Pendant ce temps, rien ne bouge. Même depuis l’ouverture de la Garenne, des dizaines de réfugié.e.s, parfois mineurs dorment encore dans la rue.
Un relogement avait été proposé par la mairie. Il s’agissait de l’ancien centre Colette Yver situé sur les hauts de Rouen. Cependant, depuis quelques semaines, il semblerait bien que la municipalité ait renoncé à ce projet.

Pourtant l’hiver approche et le temps est compté. Devant l’urgence de la situation, nous demandons encore une fois à être reçus par la préfecture pour porter nos revendications.

EXAMEN DE TOUTES LES DEMANDES D’ASILE
DROIT A UN TOIT POUR TOU.T.E.S
MISE IMMÉDIATE A L’ABRI DES MINEURS ISOLES ACTUELLEMENT A LA RUE

Rassemblement mercredi 26 septembre à 17h, face à la préfecture.

Derniers articles de la thématique « La Garenne » :

Appel à cuisine solidaire pour les Exilé.es

Quelles que soient les résistances, elles commencent généralement avec une histoire de cantine populaire, parce que le besoin premier de tout humain est de se nourrir, le suivant de se soigner et de s’abriter. Se donner les moyens de l’autonomie, mais surtout les donner à d’autres, me semble un...

L’université de Rouen en lutte pour les exilé.es

La mobilisation continue à la faculté de Rouen : une assemblée générale aura lieu le 20 novembre sur l’esplanade de la faculté de Lettres à 10h et le jeudi 22 novembre l’ensemble du personnel et les étudiants en lutte appellent à manifester à 13h au départ de la cathédrale. Voici leur...

> Tous les articles "La Garenne"

Derniers articles de la thématique « Exilés-Sans papiers » :

Race et histoire

« Nous savons maintenant que la Terre n’est qu’un point dans l’Univers. A part le nôtre, quantité d’autres mondes existent, et l’astronomie en découvre toujours des nouveaux, dans l’infini. » Ou comment penser la gestion de « l’autre », de « l’étranger ...

> Tous les articles "Exilés-Sans papiers"

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net