Les lycéens rouennais entrent dans la danse : 2000 manifestants !

Certes, la mobilisation lycéenne est surtout dirigée contre « parcoursup » mais c’est évidemment aussi pour soutenir les gilets jaunes ainsi que les lycéens mobilisés blessés dans les autres villes de France qu’ils entrent cette semaine en mouvement.

A Rouen, la mobilisation a commencé tôt ce matin avec les traditionnels blocages de lycée : Jeanne d’Arc, Blaise Pascal, Marcel Sembat, Camille Saint-Saens, La Vallée du Cailly pour ne citer que ceux-là. Au total six lycées ont été bloqués. Et pour ceux qui n’ont pas réussi, voilà un tuto pour la prochaine fois : quelques conseils pour bien bloquer son lycée.

Et aussi quelques conseils pour déjouer la surveillance de la police.

Après les blocages, les lycéens se sont rejoints Cours Clemenceau pour une petite déambulation joyeuse dans la ville. En réaction à la force exagérée déployée par les forces de l’ordre contre les lycéens ces derniers jours un peu partout en France - plusieurs ont été grièvement blessés au flashball -, une quarantaine de gilets jaunes ont rejoint le cortège, essayant de canaliser les ardeurs de la police contre la jeunesse.

Nous nous sommes dirigés vers le rectorat pour un premier arrêt rapide puis sommes montés à la gare où la police a gazé gratuitement. Une première arrestation a alors lieu . [1]

En cas d’arrestation à Rouen, appelez la « legal team » pour organiser votre défense et recevoir des conseils juridiques au 0768848492.

Après ça, la manifestation est partie en jeu du chat et de la souris dans les petites rues et en courant : vers la rue Beauvoisine puis vers l’hôtel de ville et enfin vers la rue de la République. Ensuite, direction la préfecture où il y a eu une dispersion complète.
Il y aurait au total trois arrestations.

Une journnée de mobilisation malgré tout efficace pour ce premier jour de blocage lycéen à Rouen.
On espère tous qu’à l’univeristé de Rouen, les étudiants vont se mobiliser avec autant d’ardeur que leurs benjamins !

Notes

[1Le service d’ordre de la CGT sert aujourd’hui à empêcher tout débordement de la part des manifestants...

Derniers articles de la thématique « Répression des luttes » :

Communiqué unitaire de collectifs de street medics

Parce qu’il nous paraissait nécessaire et urgent de réaffirmer que la pratique medic est une pratique politique avec tout ce qui en découle, plusieurs collectifs ont rédigé et signé le communiqué que voici. Pour les personnes ne pouvant lire le texte sur les images associées au post, vous pouvez en...

Contre la répression de la résistance de Rouvikonas

GIORGOS, NIKOS, ROUVIKONAS CONTRE LA REPRESSION Identifiés à la suite de l’attaque du Parlment (à la peinture) le 21 mai dernier en soutien à Dimitris Koufontinas, un camarade incarcéré à perpétuité en grève de la faim, les deux activistes doivent rassembler à eux deux 60 000 euros avant le 14 juin,...

Sur l’évolution des pratiques de maintien de l’ordre dans les manifestations

Ces derniers mois, la question de la doctrine du maintien de l’ordre commence à interroger dans les médias. Il faut dire qu’avec la répétition régulière et importante de situations émeutières depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, le maintien de l’ordre a été particulièrement mis à l’épreuve. Ce...

> Tous les articles "Répression des luttes"

Derniers articles de la thématique « Gilets jaunes » :

> Tous les articles "Gilets jaunes"

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net