Deux mois de plus pour l’occupation de La Garenne

Le tribunal n’a pas retenu la voie de fait demandée par la partie adverse et a donc donné le très petit delai de deux mois. Deux mois pour que 200 personnes puissent trouver une solution d’hébergement. Aucune autre solution n’a pour l’instant été proposée par la mairie ou la préfecture pour un relogement futur.

Ce rendu intervient dans un contexte général de durcissement de la politique liée à l’immigration, avec l’adoption il y a quelques jours de la loi asile-immigration qui rend plus difficile encore les conditions de séjour des exilés.

Prenons par exemple l’article 16 qui vise à augmenter la durée maximale de séjour en centre de rétention : elle est aujourd’hui de quarante-cinq jours, le gouvernement souhaitait la porter à quatre-vingt-dix, voire à cent quarante-cinq. Les députés ont maintenu un seuil plancher à quarante-cinq jours, mais plafonné à quatre-vingt-dix jours.

200 personnes dont de nombreuses familles vont être expulsées par la préfète Fabienne Buccio, spécialiste des questions migratoires : c’est elle qui avait détruit le jungle de Calais. Le site A l’ouest avait dressé son portrait lors de sa prise de fonction : « Et tandis que revoilà la sous-préfète... »

Depuis le 19 mai, l’ancienne maison de retraite La Garenne est habitée par des exilés. Dans ce lieu auparavant vide, chacun d’entre eux peut maintenant jouir de conditions de vie décentes.

Publiez !

Comment publier sur A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours?

A l’ouest - Site coopératif d’informations locales et d’ailleurs, sur Rouen et alentours n’est pas qu'un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail alouest@riseup.net

Derniers articles de la thématique « La Garenne » :

Un appel à dons pour La Garenne

Le samedi 19 mai, une manifestation contre toutes les expulsions est partie de l’église Saint-Sever pour arriver jusqu’à un lieu ouvert illégalement pour l’accueil des migrants. « Le bâtiment est vide depuis 5 ans, la mairie l’a elle-même réquisitionné l’hiver dernier pour des mineurs isolés, et...

> Tous les articles "La Garenne"

Derniers articles de la thématique « Exilés-Sans papiers » :

> Tous les articles "Exilés-Sans papiers"